Brevet 2017 : tout ce qu’il faut savoir avant l’examen

Brevet 2017

Le coup d’envoi des épreuves du brevet aura lieu dans deux mois. L’occasion de faire le point sur les spécificités de cette édition pour bien réussir son examen.


L’échéance du DNB (diplôme national du brevet) approche ! Pour le décrocher, il faut valider les compétences du socle commun mais aussi satisfaire au contrôle continu et réussir les épreuves finales. Délivré par un jury, ce premier diplôme n’est néanmoins pas nécessaire pour passer en classe de seconde.

L’examen final représente 160 points

Au menu cette année : une épreuve orale et trois épreuves écrites qui comptent chacune pour 40 points, soit un total de 160 points. L’examen débutera le jeudi 23 juin par le français, de 9 h à 12 h 15, et les mathématiques, de 14 h 30 à 16 h 30. La dernière épreuve écrite, l’histoire-géographie-enseignement moral et civique se déroulera le lendemain, vendredi 24 juin, de 9 h à 11 h.

En français, les élèves travailleront sur une dictée, deux sujets de rédaction au choix et un questionnaire de compréhension de texte. L’épreuve de maths se structurera autour d’exercices indépendants les uns des autres et chacune des disciplines – histoire, géographie et enseignement moral et civique – comportera des questions et exercices variés.

À noter : le brevet 2016 est marqué par l’apparition de l’enseignement moral et civique en remplacement de l’éducation civique. Cependant, la durée de l’épreuve, sa nature, sa structure et sa notation demeurent identiques.

L’épreuve d’histoire des arts se déroule quant à elle au sein du collège entre le 15 avril et le 23 juin. Cet oral de 15 minutes devant un  jury composé de deux enseignants se compose de deux parties : un exposé puis un entretien avec le jury.

Contrôle continu : 200 points sur 360

Pour obtenir son brevet, il faut aussi avoir une bonne moyenne toute l’année. Les notes de troisième dans l’ensemble des disciplines – à l’exception de l’histoire-géographie – sont additionnées. Au total, le contrôle continu compte pour 200 points, avec des coefficients variant de 1 à 2 selon les matières et la série, générale ou professionnelle. Lors de l’examen en 2015, la quasi-totalité des élèves ayant obtenu plus de 11/20 au contrôle continu a réussi son DNB.

Il est également possible de marquer des points supplémentaires avec les options facultatives : latin, grec, langue étrangère ou régionale, découverte professionnelle ou encore langue des signes française. Les points supérieurs à 10 sur 20 s’ajoutent au total comptabilisé dans les autres disciplines.

Décrocher une mention

Au final, l’élève obtient son DNB s’il totalise au moins 180 points sur 360. La mention “assez bien” est accordée à partir de 216 points. La mention “bien” est délivrée à plus de 252 points et “très bien” à plus de 288 points. Décrocher l’une de ces deux dernières mentions peut permettre de bénéficier de bourses au mérite.

Les résultats du DNB seront affichés dans les établissements au plus tard le 8 juillet 2016. Il s’agit cette année de la dernière édition du DNB “ancienne formule” avant la mise en place de nouvelles épreuves en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *